Monnaies lorraines Collection Edgar WENDLING & Joële LE BORGNE de LAVILLANDRé / Retour au Sommaire:

http://www.celtic-coin-agora.com/SommaireMon.htm

 

Metz (Evêché de)

[ca 1327 – 1602 AD]

 

Entre 1965 et 1979, nous avions rassemblé une collection de plusieurs centaines de pièces épiscopales et municipales messines, principalement pour rédiger notre étude bilingue sur le sujet:

WENDLING (Edgar) - "Atlas lothringischer Münzen (Moselle d.i. Deutsch-Lothringen)" (150 BC - 1661 AD), Metz 1979. Zweisprachig (deutsch/französisch). 2 Bände: Textteil & Tafelteil.
Aufgenommen wurden alle Mediomatrici-Münzen, alle merovingische und karlovingische Münzen Deutsch-Lothringens sowie alle Metzer Bischofs-, Stadt- und Schöffenmünzen, insgesamt 1.038 Münztypen. 1.202 Münzzeichnungen und 347 Münzfotos. 144 Seiten (beide Bände zusammen).
WENDLING (Edgar) - "Atlas des monnaies de Lorraine (Moselle) (150 BC - 1661 AD)", Metz 1979. Bilingue (allemand/français). 2 tomes: commentaires & planches. 1.038 pièces répertoriées.
Les monnaies médiomatriques, mérovingiennes et carolingiennes de Moselle, épiscopales, municipales et échevinales messines. 1.202 gravures et 347 photos de monnaies. 144 pages (les 2 tomes ensemble).

Cette "première" collection fut revendue en 1989, pour ne garder ou ne plus collectionner depuis lors que certaines pièces très rares ne figurant même pas dans la Collection publique la plus complète sur ce sujet, celle des Musées de Metz, dits "La Cour d'Or".

 

001

Adhémar de Monteil alias de Monthil, Evêque de Metz (1327-1361)

Estevenant alias denier à la main bénissante s. m. (frappé entre l'élection d'Adémar en tant qu'évêque et son  sacre  c'est-à-dire en août-septembre 1327)

Billon noir

0,896 g

18,0 mm

Avers:

Légende entre 2 grenetis:

@ · A · E L E C T I ·M Є T '

A lire: Ademarii electi metensis

c'est-à-dire: (Monnaie nouvelle) [cf. la légende du Revers] d'Adémar , élu de Metz

Au centre une croix pattée

Revers:

M O N E T A  N O V A

c'est-à-dire: Monnaie nouvelle

Au centre, une main bénissante.

Il s'agit d'une imitation des estevenants des archevêques de Besançon. La main bénissante avait déjà paru à Verdun, sous l'évêque Heyman (988-1024). Par son style, cet estevenant épiscopal messin pourrait être des mêmes années 988-1024 mais du point de vue technique de fabrication, il date indiscutablement des années 1300-1350. De plus, le billon utilisé est celui des deniers tournois (cf. "Chronique [de la] Vente P.- Charles Robert" par J. Hermerel in Ann. Soc. Fr. de Num. et d'Arch. 1886, p.290 et 354).

 

 

Pour "rendre le billon trop noir lisible", il nous a fallu coloriser cette photo en jaune

 

Cette pièce n'est connue qu'à 2 exemplaires, celui de la Collection Robert et le présent exemplaire.

Le moulage du premier de ces 2 exemplaires proposé par inadvertance puis retiré de la VSO CGF ........N°...... a été entretemps détruit par nos soins.

 

Références:

Coll. Robert 1886, N°623bis (Attention: ce N° ne se trouve pas à sa place normale dans le Catalogue de la Coll. Robert. On le trouve à la suite du N°1152, en p.120 sous le titre "Pièces omises / Evêques de Metz"), Planche V, fig.623bis

Qualifié d' "Unique", vendu 115 Francs-or......donc un prix du même ordre de grandeur  que les tallars de Charles 1er de Lorraine, évêque de Metz, dont les 3 exemplaires de la Coll. Robert, les N°668, 669 et 670, se sont vendus respectivement 145, 75 et 195 Francs-or

Wendling (Moselle)  II / E / u / 32

 

Prix de réserve:

 

002

Adhémar de Monteil alias de Monthil, Evêque de Metz (ca 21/8/1327- + 12/5/1361)

Florin  au Baptiste s. m. (ca 1346-1361 ou de peu antérieur à 1361)

Au

3,485 g

20,7 mm

Avers:

· @ Λ D E H  //  Λ R I V S ·

Notez la faute de légende soulignée.

Les Λ sont sommés d'un trait horizontal.

A lire: Ademarius c'est-à-dire: Adémar

Lys florentin

Revers:

· S ·I O H  A  //  H H E S · B

Notez les 2 fautes de légende soulignées.

Le  A  est sommé d'un trait horizontal.

Forme corrompue de: Sanctus Johannes Baptistus c'est-à-dire: Saint Jean le Baptiste.

La légende se termine par une croix dite tolosane alias croix cléchée figurant sur les armes de cet évêque comme on peut encore s'en convaincre à la vue de son gisant conservé dans la Chapelle du Saint Sacrement à droite en entrant dans la Cathédrale de Metz.

Jean le Baptiste debout

 

 

Jusqu'à la découverte de ce florin, il était admis que le monnayage d'or des évêques de Metz, ne commença qu'en 1552 avec l'évêque Robert de Lenoncourt et qu'il était donc bien postérieur au monnayage d'or de la Ville de Metz. En, réalité, ce florin-ci prouve que le monnayage d'or des évêques précéda celui de la Ville!

Cet unicum [cf. B. S. F. N. 1971, p.114-115 / Revue suisse de numismatique 1973, t.52, p.98-99 / B. S. F. N. 1978, p.432 / Gazette numismatique suisse 1979, t.115, p.64 à 66] provenant de la Collection Mario Orlandini (né vers 1917, décédé à Aoste le 23/12/1993)  faisait partie d'un trésor enfoui entre 1367 et 1370 de plus de 700 pièces d'or du 14ème siècle découvert en Italie du Nord, peut-être en Vénétie en 1914/168.

 

Références:

Wendling (Moselle) manque

Wendling (Bar) N° F / XI / 18 bis, p.17 et 66, Planche 23 (Cet exemplaire-ci)

Vente Crédit de la Bourse, Paris, 21-22/4/1994, N°768 [Cet exemplaire-ci attribué de façon fautive à Gaucher-Adémar de la Garde, Seigneur de Montélimar (1346-1360)]

Cochener (C.) – "Les imitations du florin de Florence en Lorraine" in Numismatique & Change, N°289, Déc. 1998, p.45, photo du haut de la colonne de droite (Cet exemplaire-ci)

 

Prix de réserve: 18.170 EURO

 

003

Dietrich Bayer von Boppard alias Thierry Bayer de Boppard, Evêque de Metz (13/8/1365 - + 18/1/1384)

Pièce de 4 deniers s. m. (9/11/1365 – 25/9/1383)

Billon noir

0,442 g

15,5 mm

Avers:

@ T '. E P S :  //  M E T E '.

A lire: Theodericus, episcopus metensis

c'est-à-dire: Thierry, évêque de Metz

Dans le champ, mitre avec ses fanons

La croix qui "biffe" la mitre à l'Avers, n'est que la trace en creux de la croix du Revers qui, elle, est en relief.

Revers:

@ I I I I : D E n : M E T E '.

A lire: 4 denarii metenses

c'est-à-dire: 4 deniers messins

Dans le champ, croix pattée

 

 

Pour "rendre le billon noir lisible", il nous a fallu coloriser cette photo en jaune.

A la photo de la pièce, nous rajoutons son dessin fait par nous.

 

Ce type épiscopal messin est resté totalement inédit jusqu(à sa publication en 1979 dans notre "Atlas (Moselle)". Unicum?

 

Références:

Wendling (Moselle) II / E /  w / 9

Flon manque

 

Prix de réserve:

 

004

Robert de Lenoncourt, Cardinal, 83ème Evêque de Metz (1552 –Automne 1555)

Tallar a. m. 1551 (frappé  en février ou mars [en tout cas avant le 25/3] 1552 [Nouveau style])

Atelier: probablement Vic-sur-Seille (Moselle)

Ag

27,79 g

39,6 mm

Avers:

@ R O B E R T V S + C A R D + D E + L E N O N C O V R T 1551 (les chiffres du millésime de taille inégale)

A lire: Robertus, Cardinalis de Lenoncourt

c'est-àdire: Robert Cardinal de Lenoncourt

Notez le  S  "à la manière d'un serpent"

Buste barbu à droite

Revers:

+ S A N C T V S + S T E P H A N V S + M E T E N S I S

c'est-à-dire: Saint Etienne, le messin (comprendre: celui  de la Cathédrale Saint-Etienne de Metz)

Notez les  S  "à la manière d'un serpent"

La légende se termine par une main bénissante "sortant de la nuée"

Dans le champ, Saint Etienne à genoux à gauche entre 2 écussons aux armes du cardinal (croix engrelée), timbrés d'un chapeau de cardinal

 

 

Références:

de Saulcy, Evêques, supplément N°174 var

Coll. Robert 1886, N°681 var, Pl.VII, fig.681   (L'exemplaire de Robert ne porte pas le millésime complet mais seulement  51), 290 Francs-or

Wendling (Moselle) II / E / z / 27-28 var

 

Prix de réserve:

 

005

Charles 1er de Lorraine, Cardinal, 82ème Evêque de Metz (1550-1551) et aussi 84ème Evêque de Metz (à partir de l'automne 1555 – 1574)

Tallar a. m. 1558 (Vieux style c'est-à-dire frappé entre les 25/3/1558 et 25/3/1559 [Nouveau style])

Atelier: probablement Vic-sur-Seille (Moselle)

Ag

28,43 g

40,4 mm

Avers:

@ C A R O L V S : C A R D E : L O T H O R ·S A C : I M PoP R I N

A lire: Carolus Cardinalis de Lothoringia, Sacri Imperii Princeps

c'est-à-dire: Charles Cardinal de Lorraine, Prince du Saint Empire

Profil barbu à droite

Revers:

S ·S T E P H A N V S ° H //  ° H P R O T H O M A R

A lire: Sanctus Stephanus prothomartyrus

c'est-à-dire: Saint Etienne, premier martyr

Saint Etienne debout de face tenant une palme de sa droite et les cailloux de sa lapidation de sa gauche dans une double mandorle

A l'exergue: 1558 et en dessous, B (Nicolas Briseur, maître de la Monnaie ducale de Nancy))

 

 

Références:

de Saulcy, Evêques, N°82 var

Coll. Robert 1886,  N°669, 75 Francs-or

Wendling (Moselle) II / E / z / 38bis

 

Prix de réserve: 12500 EURO

 

006

Charles 1er de Lorraine, Cardinal, 82ème Evêque de Metz (1550-1551) et aussi 84ème Evêque de Metz (à partir de l'automne 1555 – 1574)

Tallar a. m. 1559 (Vieux style c'est-à-dire frappé entre les 25/3/1559 et 25/3/1560 [Nouveau style])

Atelier: probablement Vic-sur-Seille (Moselle)

Ag

28,52 g

41,8 mm

Avers:

@ C A R O L V S : C : D : L O T H O : S : I M P : P R I N :

(les : sont en fait de minuscules paires d'étoiles à 5 branches)

A lire: Carolus Cardinalis de Lothoringia, Sacri Imperii Princeps

c'est-à-dire: Charles Cardinal de Lorraine, Prince du Saint Empire

Profil barbu à droite

Revers:

H S H S T E P H A N V S H   //   H P R O T H O M A R H

A lire: Sanctus Stephanus prothomartyrus

c'est-à-dire: Saint Etienne, premier martyr

Saint Etienne debout de face tenant une palme de sa droite et les cailloux de sa lapidation de sa gauche dans une double mandorle

A l'exergue: 1559 et en dessous, C (Hugues Courcol, maître de la Monnaie ducale de Nancy).

Unicum? Les autres exemplaires connus avec millésime 1559 portent tous la lettre B.

 

 

Références:

de Saulcy, Evêques, N°82 var (avec la lettre B)

Coll. Robert 1886, N°670, Pl.VII, fig.670 (avec la lettre B), 195 Francs-or

Wendling (Moselle) p.53, II / E / z / 39 ter (Unicum? portant la lettre C)

Philippe Saive Numismatique, Catalogue de vente à prix marqués N°3, 2007, N°872 / 6911 (Photos sur les couvertures avant et arrière), prix de vente 12500 EURO (Cet exemplaire-ci)

Flon manque

 

Prix de réserve: 12500 EURO

 

007

Charles II de Lorraine-Vaudémont, Cardinal, 87ème Evêque de Metz, à partir de 1593 simultanément Evêque de Strasbourg et de Metz, Landgrave d'Alsace (1593-1607)

Pièce de 24 kreuzer a. m. 1602

aussi appelée teston ou [1/3 ou  ¼] de taler ou d'écu par les collectionneurs

Atelier: très probablement Saverne (Bas-Rhin)

Ag

9,20 g

27,5 mm

Avers:

@ C A R O L · D · G · C A R D · L O T H · E P · A R G E N T · E T · M E T ·

A lire: Carolus Dei gratia Cardinalis Lotharingiae, Episcopus argentoratensis et metensis

c'est-à-dire: Charles, par la grâce de Dieu Cardinal de Lorraine, Evêque de Strasbourg et de Metz

Buste à gauche

En dessous, le millésime  · 1602 ·

Revers:

A L S A S · L A N D G R A V I V S

Alire: Alsasiae (pour: Alsatiae) Landgravius

c'est-à-dire: Landgrave d'Alsace

Ecu écartelé sommé d'un chapeau de Cardinal:

1 Evêché de Strasbourg 4 Landgraviat inférieur d'Alsace

2 et 3 Armes pleines de Lorraine

et, brochant sur le tout, les armes simples de Lorraine aux 3 alérions

L'écu est accosté de:  · 2  //  4 · (Lire: 24 kreuzer)

 

 

Des testons similaires, mais sans 24 au Revers, se trouvent "par wagons".

Par contre, en 42 ans de collection, nous n'avons jamais rencontré que cet Unicum avec la valeur nominale 24 (kreuzer) au Revers!!

 

Références:

Jamais signalé dans la littérature.

Par contre, les références pour la variété commune, sans valeur nominale, abondent:

de Saulcy, Evêques, N°95 var

Coll. Robert 1886, N° 704-706

Engel & Lehr 237

De Mey – Les monnaies de Strasbourg, 1979, W.267

Wendling (Moselle) II / E / z / 41

 

Prix de réserve: