Monnaies lorraines Collection Edgar WENDLING & Joële LE BORGNE de LAVILLANDRé / Retour au Sommaire:

http://www.celtic-coin-agora.com/SommaireMon.htm

 

Fénétrange [alias Vinstingen alias Finstingen] (Seigneurie de)

[ca 3/12/1614 - début 1615 AD]

 

Diane de Dommartin (née en octobre 1552, décédée après le 14/10/1625) épousa en 1566, en premières noces, Johann-Philipp Wild- und Rheingraf (alias Jean-Philippe Comte sauvage alias silvestre du Rhin, né en 1545, mort en 1569) et en 1570/72, en secondes noces, Charles-Philippe de Croy, Prince du Saint Empire, Marquis de Havré (né en 1549, mort le 25/11/1613).

Jean Seigneur de Fénétrange et Béatrice d'Augévillers (tous deux en vie vers les 1450) eurent 2 filles Barbe et Madeleine, Dames et héritières de Fénétrange.

Le 1er mari de Diane était un arrière-arrière-petit-fils de Barbe et Diane elle-même, était une arrière-petite-fille de Madeleine.

Voilà qui explique que Diane était devenue Dame de Fénétrange.

Diane s'arrogea illégalement le titre de Princesse du Saint Empire ainsi que le droit régalien y attaché à la mort de son second mari: seul en effet, Charles-Philippe de Croy était Prince du Saint Empire.

Le 3/12/1614, Diane de Dommartin pria les Quinze de Strasbourg de bien vouloir mettre à sa disposition pour plusieurs jours le Maître de la Monnaie de Strasbourg Kaspar Mock: c'est lui qui frappa le teston qui suit, très probablement à la Monnaie de Strasbourg.

 

001

"Halber Gulden" alias Teston [Quart d'écu selon le Catalogue de la Collection Meyer ??] de Diane de Dommartin, Princesse (?) du Saint Empire, Marquise de Havré s. m. (ca 3/12/1614 - début 1615]

Ag

8,06 g

29,5 mm

Avers:

@ D I A N A  P R I N C : S : I M P : M A R C H  D E  H A V R E

A lire: Diana, Principissa Sacri Imperii, Marchionissa de Havre

c'est-à-dire: Diane, Princesse du Saint Empire, Marquise de Havré

Ecu couronné:  

                                         2        3

                                    1        4

                                         3        2

avec: 1 Croy / 2 Dommartin / 3 La Marck / 4 Bissipal

La description de cet écu telle qu'elle figure dans le Catalogue de la Collection Meyer [" Ecu parti de l'Empire et de Fénétrange, Croy, Havré etc...."] est erronée.

Revers:

@ S A N C T V S  M A V R I T I V S  P A T R O N V S · V I N S T I N

A lire: Sanctus Mauritius, Patronus vinstingensis

c'est-à-dire: Saint Maurice, Patron de Fénétrange.

Saint Maurice, armé d'une flèche, sur un cheval se cabrant à gauche.

En dépit de la légende de cette monnaie, Saint Maurice ne fut jamais, d'après Uhlhorn, le saint patron de Fénétrange!

 

 

Références:

> Engel & Serrure – "Traité de Numismatique moderne et contemporaine", p.192

> Blanchet & Dieudonné – "Manuel de Numismatique française", Tome IV, p.286

> Revue numismatique, 1916, p.XXVIII

 

Survivance:

Quelque 7 exemplaires connus seulement (probablement moins compte tenu des "doublons" possibles)

>> Collection Meyer,1902, N°2770, 76 Francs-or

>> Vente A. Cahn, 30/11/1933, Nr. 466

>> Vente Vinchon, 10/05/1979, Palais d'Orsay, n° 687 (B / TB, trou rebouché), vendu 3.555 Francs soit 1.500 EURO de 2006

>> Vente Vinchon, Collection Trampitsch, Paris, 31/5 – 1/6/1988, N°370, estimé 4.000/4.500 Francs, vendu 8.240 Francs soit 1.780 EURO de 2006

>> Vente Bâle, Gesellschaft für Kunstversteigerungen, 16-19 /09/ 1996, Nr.2624 (sehr schön +), vendu 1.700 Francs suisses

>> Collection Jean Teitgen: exemplaire acheté au Salon numismatique, Palais Brongniart, 1996

>> Un exemplaire à la B. N. Paris

          

Etat de conservation: TTB- / TB (un trou rebouché)

 

Prix de réserve: 1.700 EURO